Dégradation et toxicité

Protéger l'environnement

Flasks with soil.

Dégradation dans le sol

Différents types de matériaux fabriqués par l’homme peuvent se retrouver dans le sol par une utilisation involontaire ou intentionnelle. Les films de paillage, les pots de plantes, les revêtements d’engrais et les sacs mortuaires, par exemple, sont des produits utiles pour lesquels la biodégradabilité offre de grands avantages. Normec OWS propose différents types de tests de dégradation dans le sol pour déterminer la (bio)dégradation, les caractéristiques chimiques et l’écotoxicité des matériaux conformément aux normes disponibles.

Pourquoi Normec OWS?

  • Laboratoire indépendant
  • Reconnu dans le monde entier
  • Expert dans le domaine

Objectifs des tests

Les résultats des tests de dégradation du sol peuvent être utilisés à différentes fins, y compris la certification, la commercialisation ou les déclarations légales, ou pour soutenir la recherche et le développement. À des fins de certification, nos tests sont effectués conformément aux normes disponibles, comme l’exigent les certificats existants. En Europe, il s’agit notamment de DIN CERTCO – Biodegradable in Soil (basé sur EN 17033) et TÜV AUSTRIA – OK Biodegradable Soil. Les deux certificats exigent la biodégradation dans le sol, la quantification des métaux lourds et du fluor, ainsi que des tests d’écotoxicité.

Tests de biodégradation

Le sol est un environnement moins agressif que le compostage industriel ou domestique. L’exigence de certification pour la biodégradation dans le sol, conformément aux normes ISO 17556 et ASTM D5988, est donc de convertir 90 % du carbone en CO2 à 25 °C en deux ans. Outre les conditions de certification, nous proposons également des tests dans des conditions de dépistage à des fins de recherche et de développement.

 

Tests de désintégration

Pour les tests de désintégration, nous proposons des tests quantitatifs et qualitatifs. Les tests quantitatifs, sous conditions de certification, déterminent comment le matériau se décompose en plus petits morceaux Les tests qualitatifs, sous conditions de dépistage, montrent visuellement comment un produit se décompose et peuvent être utilisés pour tester l’effet de différentes épaisseurs de produit.

Caractéristiques chimiques

En testant les caractéristiques chimiques du produit, nous pouvons quantifier son contenu en métaux lourds et en fluor. Si celles-ci sont supérieures aux valeurs seuils stipulées dans la norme EN 13432, elles pourraient avoir un effet négatif sur la qualité du sol après biodégradation.

Écotoxicité

Tout effet toxique des résidus, qui sont laissés après la biodégradation, pourrait avoir un effet néfaste sur l’écosystème du sol. Pour évaluer cela, nous proposons différents types de tests d’écotoxicité, y compris des tests de toxicité sur les plantes, les vers, la nitrification et des tests de toxicité microbienne, conformément aux normes disponibles. Les essais de toxicité sur les plantes, par exemple, conformément à la méthode d’essai OCDE 208, prescrivent l’utilisation de trois espèces végétales et peuvent être effectués sur différents types de matériaux, ainsi que sur des intermédiaires, des produits finis, des encres, des adhésifs, des vernis, des mélanges maîtres et additifs. Les tests de toxicité sur les lombrics, qui sont requis pour la certification des films de paillage, par exemple, sont effectués conformément à la méthode de test OCDE 207.

Curieux de savoir ce que Normec OWS peut faire pour votre entreprise ?

Demandez un devis
FAQ

Toutes les questions fréquemment posées
en un coup d’œil

Pourquoi une biodégradation de 90 % est-elle suffisante pour la certification ? Cela signifie-t-il qu’il reste 10 % de microplastiques ?

  • Lorsqu’un produit subit une biodégradation, le carbone emprunte l’une des deux voies suivantes :
    • Vers une production de CO₂/CH₄, que nous suivons au cours du processus de biodégradation.
    • Vers la production de biomasse microbienne, qui ne peut pas être suivie et est définie comme le rendement de la biomasse.
  • Un résultat de biodégradation de 90 % est en fait une conversion de 90 % du carbone en CO₂/CH₄, qui inclut le rendement en biomasse (généralement 10 % ou même plus), il s’agit donc effectivement d’une biodégradation à 100 % ou complète.

Où est situé Normec OWS ?

Nos bureaux principaux sont situés à Gand, en Belgique. Nous avons également une filiale située à Kettering, dans l’Ohio, pour répondre aux besoins de nos clients américains.

Normec OWS est-il accrédité ISO 17025 ?

Oui, nous sommes reconnus par DIN CERTCO conformément à la norme ISO 17025. Cette accréditation couvre toutes les procédures et normes de test en matière de compostabilité et de biodégradation. De plus, nous sommes agréés ISO 17025 par BELAC pour nos analyses de compost et également reconnus par TÜV Austria. Normec OWS est également agréé ISO 17020 pour les services d’inspection et ISO 14001 pour la gestion environnementale.